Test vidéo Dead Space 3

On dit toujours « jamais deux sans trois ». Visceral Games ne fait pas exception à la règle en nous proposant un troisième opus des terrifiantes aventures d’Isaac Clarke. Cette fois-ci, pourtant, on ne voyage pas seul ! Il était temps que notre cher Isaac se trouve un peu de compagnie pour explorer son nouveau terrain de chasse : la planète Tau Volantis plus infesté de nécromorphes que jamais.

Un troisième volet qui en jette !

Dans ce nouvel épisode spatial, on ne se restreint plus à un simple vaisseau : à nous les terrains ouverts et enneigés, les grottes et autres décors à ciel ouvert que l’on peut se permettre d’explorer pour ramasser de quoi survivre. Car forcément, l’histoire ne nous laisse pas le choix : après un atterrissage rude, Isaac se retrouve séparé d’Ellie, celle-là même que l’on découvre dans l’épisode précédent. Aidé par son coéquipier du moment, John Carver, il devra tenter de la retrouver tout en survivant aux attaques des nécromorphes que la présence des deux hommes semble enchanter. Et bien sûr, rien de mieux face à une vague d’ennemis extra-terrestres qu’un bon attirail d’armes bourrines capables de les démembrer comme si vous coupiez dans du beurre. Vous l’aurez compris, même si l’ambiance « Made in Dead Space » reste présente, elle laisse une grande place à l’action et au déchainement nerveux des joueurs, on perd pas mal de caractéristiques des précédents opus, très encré dans les mécaniques de survival horror pour laisser une place plus importante au beat’em all, définitivement à la mode en ce moment. Ainsi, les nécromorphes seront bien moins résistant, mais aussi beaucoup plus nombreux (ce qui risque d’en rebuter certains, c’est le risque principal pris par Visceral Games).

En terrain connu.

Au niveau de la jouabilité, on reste sur des acquis, globalement. Le seul petit changement réellement notable réside dans l’ouverture des portes. Dit comme cela, c’est sûrement secondaire, mais quand on visite un bâtiment, on y trouve forcément bon nombre de portes à ouvrir, et là où un bouton y était simplement assigné dans les épisodes précédents, on a ici besoin de recourir à la télékinésie. Du coup, on reste devant une porte à attendre que la mécanique se fasse, et c’est rapidement agaçant (surtout quand une meute de nécromorphes décide de vous « aider » dans votre tâche !). Alors certes, cela doit être lié à l’univers : l’attente, le stress, la tension, la vulnérabilité, tout ce qui fait l’essence d’un jeu d’horreur… mais quand même, c’est peut-être moins immersif qu’une porte mettant du temps à s’ouvrir.

De la coopération !

Mais à part ce petit détail, on ne va pas se plaindre de ce nouveau jeu, d’autant que l’on se répète, mais il est désormais possible de jouer en coopération ! Ce mode en ligne permet désormais d’avoir un ami avec soi pour découper du nécromorphe. Chacun dispose de son personnage et progresse avec son partenaire ou seul selon son envie, chaque protagoniste ayant ses propres cauchemars à combattre. Des éléments en jeu les pousseront malgré tout à évoluer ensemble plutôt que séparément. Mais a-t-on besoin de cela quand on sait qu’à deux, on découpe plus vite, plus fort et bien mieux du nécromorphe ?

Bref, si l’on devait résumer Dead Space 3 en une phrase, on obtiendrait ceci : « Un jeu plein de bonnes choses qui va prouver peu à peu sa valeur au grand public. Comme Metal Gear Rising : Revengeance, il risque de déconcerté certains puristes, mais peut-être que le changement apporté est nécéssaire à la survie de la série, les ventes prochaine nous le dirons. N’hésitez plus et reprennez enfin l’aventure dans ce troisième opus pour pouvoir reprendre une nouvelle fois les commandes d’Isaac et percer les mystères de Tau Volantis, la planète infesté de nécromorphes !

Vidéo de Dead Space 3 sur PS3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :